A propos de l'ADCYF

Créée en 1994, l’Association pour le Développement du Cercle de Yélimané en France (ADCYF) est la structure fédérant les associations des villages des 12 communes du Cercle de Yélimané (MALI) ; constitués en quatre Cantons. L’ADCYF est reconnu comme association d’Organisation de Solidarité Internationale ADCYF-OSI et fait partie du Collectif des OSI c’est à dire le CASIM de Montreuil.

But de l’ADCYF ?

Unir les membres des associations originaires du cercle de Yélimané au MaliApporter un soutien au développement économique, social et culturel du cercle de Yélimané 

  • Créer un esprit de solidarientre les ressortissants du cercle de Yélimané
  • Constituer un interlocuteur face aux acteurs politiques, économiques, culturels, aux autorités publiques nationales et internationales
  • Promouvoir et dencourager des actions de développement dans le cercle de Yélimané (dans la région de Kayes au Mali)
  • Promouvoir léducation, la santé et les activités culturelles et socioéducatives dans tout le cercle
  • Développer des actions de coopération décentralisée entre les communes du cercle et celles de la France
  • Promouvoir des actions de développement durable et de protection de lenvironnement
  • Dencourager l’implantation et le développement des entreprises dans le cercle afin dimpulser un développement économique local et de lutter contre le chômage et l’immigration
  • Développer des actions de médiation et dintégration de la communauté malienne en France.

L’association est dirigée par un Conseil d’Administration composé de 33 membres au minimum, élus pour trois ans par l’Assemblée Générale. Il est composé de représentants d’associations des Communes du cercle de Yélimané (Mali) en France, des représentants de la fédération des femmes du cercle en France, les associations des artisans du Cercle et des représentants de la fédération des jeunes du cercle de Yélimané en France

 

Portraits des différents Chefs de Canton du Cercle de Yélimané en France

Domaines d'interventions

Carte du Mali

Au Mali

  • Développement durable et co–développement
  • Santé
  • Éducation
  • Jeunesse
  • Coopération décentralisée
  • Citoyenneté
  • Solidarité
  • Intégration
  • Renforcement des capacités
  • Développement local
Carte de France

En France

  • Accompagnement des associations adhérentes au montage de projet
  • Mise en oeuvre d’initiatives de micro projets économiques
  • Accompagnement administratif et social Insertion socio-professionnel en partenariat avec Carrefour Market et Leader Price
  • Collecte et distribution de denrées alimentaires auprès de plus nécessiteux
  • Collecte de fournitures scolaires auprès d’enseigne de supermarché
  • Mise en place de sorties socio-culturelles

Depuis notre création

1
Programmes

Programmes de jumelage Montreuil-Yélimané depuis 1994 avec L’ADCYF

+ 1
Projets micro-entreprise

Aides aux ressortissants qui veulent entreprendre à Yélimané

+ 1
projets équipements locaux

Aides aux communautés de Yélimané à créer des équipements

Coordination des Associations pour le Développement des Cercles de la Région de Kayes en France

Le CADERKAF est la coordination qui fédère au niveau régional, les associations de développement des différents Cercles qui composent la Région de Kayes. Son but est de coordonner les actions de ses membres pour améliorer leur efficacité auprès des différents partenaires institutionnels qui les soutiennent comme le Conseil Régional d’Île de France ou le Ministère des Affaires Etrangères (France).
L’ADCYF représente le Cercle de Yélimané au sein du CADERKAF dont elle est membre fondateur idem pour le Haut Conseil des Maliens de France (HCMF).

Pour mieux comprendre notre travail :
un article et une vidéo !

Logo Le Monde

Aux confins du Mali, dans la région de Kayes, non loin de la frontière mauritanienne, la sécheresse était trop rude et les bouches à nourrir trop nombreuses. Ils sont donc partis par milliers, les habitants du "cercle" (circonscription regroupant plusieurs villages) de Yélimané, pour... Paris, et plus particulièrement pour Montreuil-sous-Bois. 80 % des 6 000 à 10 000 Maliens de cette commune de la Seine-Saint-Denis sont originaires de ce cercle.

Ils sont aujourd'hui les piliers de la politique expérimentale de codéveloppement mise en place depuis quelques années entre le Mali et la France. Cette politique associe, dans une chaîne où chaque maillon est indispensable, les Maliens de France, la commune de Montreuil, le ministère français des affaires étrangères, les collectivités locales et le gouvernement maliens, et enfin les villageois du Sahel.

Au Nord, on veut se montrer fraternel avec ses parents, ou limiter les flux migratoires, voire aider au retour au Mali ; au Sud, on entend corriger la grande pauvreté et le sous-équipement de la région de Kayes. Les communautés villageoises discutent avec leurs frères de l'Association française pour le développement du cercle de Yélimané en France (Adcyf) des projets d'irrigation ou d'écoles qui leur rendraient le travail ou la vie moins pénible. L'association les aide à sélectionner les projets les plus viables, tout comme elle épaule les Maliens de France qui veulent revenir au pays pour y créer une activité rémunératrice. L'Adcyf transmet à la commune de Montreuil, qui en parle au ministère français des affaires étrangères. Celui-ci discute avec son ambassade à Bamako.

(...)

Journal "Le Monde"

-

Voir l'article

Vidéo

Présentation de l'ADCYF

Vidéo réalisée par la Ville de Montreuil

Service de communication – Montreuil TV « Portrait d’association » – Février 2015 – Réalisée par Gérald PARAS – Durée : 10m33

Lire la vidéo

Notre partenariat avec Montreuil

Depuis 1985, Montreuil et le cercle de Yélimané au Mali entretiennent des relations d’amitié et de coopération décentralisée, avec l’implication des migrants.  L’Association pour le Développement du Cercle de Yélimané en France (ADCYF), créée en 1994, fédère les actions des ressortissants de Yélimané installés en France et favorise leur intégration.

Cinq Programmes de jumelage-coopération Montreuil-Yélimané ont été réalisés jusqu’en 2004, portant sur l’hydraulique, l’agriculture, l’élevage, l’environnement, l’appui au maraîchage, l’appui à la décentralisation, l’éducation et l’alphabétisation, la formation, l’hygiène, etc. En 2004, le Programme d’Appui au Développement Durable de Yélimané (PADDY) a été lancé. Impulsé en grande partie par Montreuil, le programme a bénéficié d’un engagement technique et financier des Etats malien, français et des collectivités et de la population locale, des ressortissants maliens en France, et de partenaires institutionnels internationaux.

"Très attaché à leurs coutumes, les Soninkés n’ont pas perdu ce sens de la solidarité qui les caractérisent tant. Ainsi, le salaire gagné en France était en grande partie envoyé à la famille ( au sens large ) restée au pays pour subvenir aux besoins courants ( nourriture, habillement ….. )."

Pour aller plus loin

Cercle de Yélimané et l’implication des Migrants

Le cercle de Yélimané fait partie de la région de Kayes, située à l’ouest du Mali, qui fut la capitale du Soudan Français à la fin du 19éme siècle. La région de Kayes s’étend sur une superficie de 120 760 km² . Le cercle de Yélimané, d'une superficie de 5700 km², est composé de 4 cantons (Diafopunou, Guidimé, Kagnaga et Tringa) comportant en tout 12 communes.

La population est majoritairement Soninké, mais on y trouve aussi des Peuls, des Maures des Bambaras. Les Soninkés originaires de l’empire du Ghana constituent une société très traditionnelle, structurée, hiérarchisée, fraternelle et qui tient à ses coutumes et valeurs basés sur l’entraide et la solidarité. L’activité principale est l’agriculture. Depuis la fin des années cinquante, le début des années soixante, s’est établi un fort courant d’émigration depuis le MALI et plus particulièrement la région de KAYES et du cercle de Yélimané, à destination de la France.

C’est ainsi que progressivement s’est constituée une importante communauté de travailleurs immigrés maliens établis en France. Au début de la période d’immigration, ces travailleurs immigrés maliens, constitués en majorité de Soninkés issus du cercle de Yélimané, venaient sans leur famille et ne s’établissaient pas définitivement en France.

notre travail vous intéresse ?

Contactez-nous !